Fondation Alfred Molet
Association Afaam  amistad Francia Argentina  n° W431001094
SIRET  804 133 031 00018  -  Association  déclarée  9220 - APE 9499Z
Référence : déclaration n° D45017085822 par INSEE CENTRE

 

 

 
COPIE  

Jeudi dernier, totalement malade, je décidais d’aller aux Chutes d’Iguazu avec Raphelle, Florence et Elodie. Nous sommes parties à 18h30 de Buenos Aires pour 18h de bus jusqu’à Iguazu ! Nous avons pris un bus cama ce qui veut dire que les sièges du bus s’allongeaient comme des lits. C’était assez confortable… mais la nourriture n’était vraiment pas bonne.


Bien évidemment il n’y a pas de voyage sans péripéties ! Etant complètement malade, je devais prendre mes médicaments toutes les 6h  et bien sûr je n’avais pas d’eau car la personne qui servait était en train de dormir. Je suis donc allée aux toilettes pour prendre de l’eau mais l’eau était vraiment sale. Je préferais abandonner l'idée et je commençais à retourner à ma place quand je vis un verre plein posé ; pensant que c’était de l’eau et n’ayant pas d’odorat à cause de ma maladie j’ai donc pris mes médicaments et j’ai bu jusqu’à ce que je me rende compte que ce n’était pas de l’eau. C’était en fait du savon que j’étais entrain de boire! Je me sentis encore moins bien… Ayant de la fièvre, des maux de tête, de gorge et de dos atroces je n’étais vraiment pas, sur le coup, très fière de moi…

Mais le voyage continuait…


Après avoir réussi à dormir quelque temps après cet événement nous sommes arrivées vers 12h30 à Iguazu ! Quel bonheur de descendre de ce bus et de pouvoir enfin marcher un peu. Nous  sommes alors allées tout d’abord à notre hostel où une chambre nous attendait avec un autre français. La salle de bain n’était pas géniale mais ça suffisait pour 3 jours.

Ensuite, nous sommes allées manger et nous avons pris le bus pour nous rendre au Parc national d’Iguazu du coté Argentin (il y a un coté argentin et un coté brésilien car les chutes sont à la frontière). Le Parc du coté Argentin est beaucoup plus grand que celui du coté brésilien. Nous avons donc pu faire seulement une petite partie du parc vu l’heure tardive. Nous sommes donc allées à la « Garganta del Diablo » c'est-à-dire « gorge du diable » qui est la plus grande cascade d’iguazu, elle fait 90 mètres. C’était magnifique, on pouvait voir d’innombrables cascades (il paraît qu’en tout il y en a 275…) avec le bruit fracassant de l’eau et de la brume qui s’échappait. Tout était superbe ! De nombreux arcs en ciel apparaissaient et on pouvait voir de l’autre coté une cabane avec le drapeau brésilien alors que de notre coté flottait le drapeau argentin, ce qui montrait bien la frontière. Mais l’heure était venue de rentrer à l’hostel. Nous avons donc repris le bus et nous sommes arrivées à l’hostel où nous avons pris un petit apéritif et nous nous sommes changées pour aller manger dans un restaurant à coté de l’hostel. Le dîner au restaurant fut très sympathique mais étant toutes assommées par cette éprouvante journée, nous sommes rapidement rentrées pour aller nous coucher.


Le lendemain : dur programme ! Nous nous sommes levées à 7h du matin pour être aux chutes d’Iguazu toujours du coté Argentin vers 9h30. Arrivées là bas nous avons marché pendant 1h30 à travers la forêt tropicale. Forêt très impressionnante, - avec des arbres tellement différents de ceux qu’on peut voir en France -, et très belle parce qu’à certains endroits il y avait une vue époustouflante sur les chutes. Nous avons aussi vu des animaux : des coatis, des singes, de nombreux papillons et des oiseaux. Après cette très belle marche nous sommes arrivées au point de rendez vous pour faire un tour de bateau près des chutes.

Nous avons un peu attendu mais quand nous sommes parties en bateau, c’était vraiment génial. Le capitaine du bateau nous a fait prendre une douche sous deux cascades. Ce fut une fantastique expérience de sentir la force de cette eau qui tombait d’on ne sait combien de mètres sur notre visage. A ce moment, on oublie tout ce qu’il y a autour, on s’évade, on sent seulement l’eau qui tombe sur nous. On a envie d’y rester le plus longtemps possible… Mais cet instant se termine trop rapidement. Nous étions toutes les  quatre totalement trempées mais tellement heureuses de l’avoir fait.


Ensuite, nous sommes reparties en arrière pour prendre le bus pour aller du coté Brésilien vu l’heure qui avançait rapidement. Mais je n’ai pas pu y aller !! Et oui, il ne faut jamais avoir de passeport américain pour aller en Amérique du Sud car quelque soit le pays de destination, même pour un séjour de 2h comme pour cette fois avec le Brésil, il faut avoir un visa !!!! Alors qu’avec un passeport français on a besoin d’aucun visa ! J’étais, comme vous pouvez le deviner, verte quand j’ai appris cela. Les filles sont donc allées au Brésil sans moi et elles ont pris des photos pour moi. Pendant ce temps je suis allée me promener dans la ville d’Iguazu (pas grand choses à faire…). Puis, quand elles sont rentrées, nous nous sommes posées un peu dans l’hostel puis nous sommes parties dîner et nous sommes rentrées nous coucher.

Le dimanche nous nous sommes réveillées vers 9h soit 8h à cause du changement d’heure et nous avons préparé nos affaires puis nous sommes parties prendre le bus à 11h30. Le retour a été superbe car nous avons fait une partie du voyage en vue panoramique, on voyait tout en passant d’un paysage à un autre : de la forêt tropicale, aux plaines, aux villages avec une seule route goudronnée (la route principale),… C’était grandiose ! La gendarmerie nous a arrêtées deux fois pour vérifier nos passeports ! Ensuite j’ai dormi jusqu’à l’arrivée à 6h30 du matin à Buenos Aires.

Ce voyage fut éprouvant en émotions mais inoubliable !!!!!!!!!!!!! 


 



Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement